Le cimetière de l'hôpital de la Trinité fondé au XIIème siècle retrouvé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cimetière de l'hôpital de la Trinité fondé au XIIème siècle retrouvé.

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Dim 1 Mar 2015 - 19:27

Les surprises des sous-sols du boulevard Sébastopol à Paris : archéologie du cimetière de la Trinité



Des travaux entrepris par le Monoprix de Réaumur-Sébastopol, à Paris, dans le 2ème arrondissement, qui se situe sur l'emplacement de l'ancien hôpital médiéval de la Trinité, ont permis de découvrir de nombreuses fosses et ossements humains liés au cimetière de l'hôpital.



Publié le 27 février 2015 · Mis à jour le 27 février 2015
code opération : F004949

Une équipe de l'Inrap fouille jusqu'en mars 2015, sur prescription de l'Etat (Drac Ile-de-France), 100 m² des caves du Monoprix Réaumur-Sébastopol à Paris (2e arr.) avant leur réhabilitation en lieux de stockage. L'abaissement du niveau de sol d'une partie des caves du deuxième sous-sol a entraîné la découverte de nombreux ossements humains liés au cimetière de l’hôpital de la Trinité.
Ces recherches permettent d’étudier, pour la première fois à Paris, un contexte hospitalier au sein même de la ville qui abritait plusieurs établissements de ce type.



L'immeuble Félix Potin et le cimetière de la Trinité
Le Monoprix Réaumur-Sébastopol occupe l'ancien immeuble Félix Potin, construit à l'emplacement du cimetière de l'hôpital de la Trinité, fondé au XIIe siècle et détruit à la fin du XVIIIe siècle.
La fouille des sépultures permet de mieux comprendre les pratiques funéraires mises en place en milieu hospitalier aux époques médiévale et moderne. Elle offre notamment l'opportunité d'observer la gestion des morts par les vivants en cas de crises de mortalité (épidémies, fièvres, famines).



Huit fosses communes
A ce jour, huit sépultures multiples ont été découvertes. Sept d'entre elles comptent entre cinq et vingt individus, déposés sur deux à cinq niveaux. La huitième fosse s'avère beaucoup plus importante avec, pour l'instant, plus de 150 défunts. Ils y ont été déposés avec soin et montrent un mode de dépôt très organisé : au moins deux rangées d'individus sont déposés « tête-bêche », une troisième rangée semblant se développer en dehors des limites de la fouille. Les corps reposent sur cinq à six niveaux.
Cette très grande fosse commune dont les limites ne sont pas cernées, paraît correspondre à une crise de mortalité dont la cause n'est actuellement pas connue. Adultes (femmes et hommes de tous âges) et enfants sont représentés. Les restes osseux ne présentent pas de lésions (pathologies, traumatismes) permettant d'identifier la cause de ces décès en masse. Des prélèvements ADN sont en cours afin de la déterminer. Des datations radiocarbone vont également être effectuées pour comprendre la chronologie de ces sépultures multiples.



Un renouvellement de la connaissance
A l'issue de la fouille, les objectifs de l'étude de cet ensemble seront donc multiples : mieux appréhender la gestion des défunts à travers les modes de dépôts mis en évidence dans les différentes fosses, l'organisation spatiale et chronologique du cimetière et la répartition éventuelle des défunts selon des critères biologiques (âge au décès, sexe...) et sanitaires (épidémie?). L'étude des textes et des plans anciens de Paris permettra également d'apporter un regard complémentaire sur cet ensemble hospitalier.

L'occasion de fouiller ce type de contexte est peu fréquente alors que de nombreux aspects des pratiques funéraires associées aux hôpitaux médiévaux et modernes restent méconnus : en France, moins d'une dizaine de sites ont fait l'objet d'une étude anthropologique et les synthèses sur le sujet sont rares. Paris abritait plusieurs établissements hospitaliers ; les résultats de cette première fouille archéologique, croisés avec les sources archivistiques, les éclaireront d'un jour nouveau.




avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1488
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cimetière de l'hôpital de la Trinité fondé au XIIème siècle retrouvé.

Message  drapier le Mar 3 Mar 2015 - 20:20

RRT le cimetière n'a pas été retrouvé, on savait ou il était  Razz

N'aurait il pas été plus simple de poster directement le lien

http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Actualites/Communiques-de-presse/p-19346-Les-surprises-des-sous-sols-du-boulevard-Sebastopol-a-Paris-archeologie-du-cimetiere-de-la-Trinite.htm

pour avoir toutes les photos car tu en as oublié qlqs unes. Razz

d'autant plus qu'elles sont soumises à droits d'auteur,les photos sont de : Denis Gliksman, Inrap

et le nom de l'archéologue en charge de la fouille est : Isabelle Abadie, de l'Inrap

drapier

Messages : 95
Date d'inscription : 17/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cimetière de l'hôpital de la Trinité fondé au XIIème siècle retrouvé.

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Dim 8 Mar 2015 - 12:09

Pris sur une chaine TV générique.
Je n'y suis pour rien s'ils n'ont mis que quelques photos et s'ils n'ont pas mentionnés le nom du photographe.
Pour ce qui est de l'origine de la source, il me semble qu'elle est donnée dans le post :
Publié le 27 février 2015 · Mis à jour le 27 février 2015
code opération : F004949

Une équipe de l'Inrap fouille jusqu'en mars 2015, sur prescription de l'Etat (Drac Ile-de-France)
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1488
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cimetière de l'hôpital de la Trinité fondé au XIIème siècle retrouvé.

Message  drapier le Lun 9 Mar 2015 - 9:07

Raimond Roger TRENCAVEL a écrit:Pris sur une chaine TV générique.
Je n'y suis pour rien s'ils n'ont mis que quelques photos et s'ils n'ont pas mentionnés le nom du photographe.
Pour ce qui est de l'origine de la source, il me semble qu'elle est donnée dans le post :
Publié le 27 février 2015 · Mis à jour le 27 février 2015
code opération : F004949

Une équipe de l'Inrap fouille jusqu'en mars 2015, sur prescription de l'Etat (Drac Ile-de-France)

Pas vraiment, les autorisations de fouilles sont nominatives, le responsable du chantier étant nommé de fait par le préfet local. Ce n'est donc pas l'employeur du chef de chantier qu'il faut nommer en premier, mais le chef de chantier, seul responsable scientifique légal.

drapier

Messages : 95
Date d'inscription : 17/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cimetière de l'hôpital de la Trinité fondé au XIIème siècle retrouvé.

Message  Esclarmonde le Lun 9 Mar 2015 - 23:57

Il s'agit là d'une question de hiérarchie, mais encore faut-il que tout soit bien mentionné dans les sources. Après nous ne diffusons que des sources existantes, sans vouloir faire de tort à personne.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2530
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cimetière de l'hôpital de la Trinité fondé au XIIème siècle retrouvé.

Message  drapier le Mar 10 Mar 2015 - 1:25

je le sais bien Very Happy , mais à force de voir jusqu'à son employeur l'oublier régulièrement, on fini par devenir parfois pointilleux et on réexplique la réglementation car c'est pénible d'être régulièrement oublié quand on a la responsabilité scientifique et nominative.

drapier

Messages : 95
Date d'inscription : 17/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cimetière de l'hôpital de la Trinité fondé au XIIème siècle retrouvé.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum