la chasse au moyen-age

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  Jean Pierre le Lun 23 Avr 2012 - 16:19

eaunois vos commentaires sur la chasse sont trés instructifs...; continuez donc.
Je n'ai malheureusement pas rencontré le contact relatif au projet de chasse médiévale au marché de Pontoise mais j'aurais bien l'occasion de la revoir sous peu.
Sinon toujours pas de contacts avec l'ONC ou l'ONF??????

Jean Pierre

Messages: 537
Date d'inscription: 10/07/2011
Age: 53
Localisation: Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  beaunois le Lun 23 Avr 2012 - 16:50

si vous avez le malheur de ne pas avoir aperçu le chat avant les chiens, anticiper le démarrage du chien c'est la déchirure assurée de la clavicule et de l'épaule.


beaunois

Messages: 141
Date d'inscription: 19/03/2012
Age: 43
Localisation: Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  beaunois le Lun 23 Avr 2012 - 18:09

près avoir récupéré une corne de vache, pour fabriquer mon cor et à laquel j'ai coupé la pointe et percé mon trou. Je vais m'atteler à la conception du porte cor d'aprés c'est iconographie.



Porte-cor



Détailles porte-cor



Le matériels






beaunois

Messages: 141
Date d'inscription: 19/03/2012
Age: 43
Localisation: Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Irish Wolfhound

Message  beaunois le Mar 24 Avr 2012 - 18:42

e soir je vous présentent l'Irish Wolfhound



Sur cette photo " Wanda de la Bérondière" une de nos filles qui nous a quittés cet été à l'âge de 7 et demi et "Hibernia de la Bérondière" qui nous a également quittés à 6 ans et demi




Notre petite dernière "Geena de la Bérondière" 15 mois


Historique
Le lévrier d'Irlande ou Irish Wolfhound est une race très ancienne ; c'est l'antique chasseur de loups des Gaëls d'Irlande. Au premier siècle de notre ère, à Rome, lors des Jeux du Cirque, le lévrier d'Irlande affronte les fauves et fait sensation tant par sa puissance que par son courage. Par la suite les récits historiques et mythiques irlandais, du VIIè au XIIIè siècle, célèbrent cette race digne des héros et des Dieux. Elle est également citée dans la Saga Islandaise de Njall-le-Brûlé, écrite vers l'an Mil. De la Rennaissance au XVIIIè siècle, la race connaîtra une grande faveur, puis déclinera en raison, d'une part de la disparition des loups et du grand élan d'Irlande, ses gibiers favoris, d'autre part et surtout de la paupérisation du pays et du déclin de la noblesse et de la « Gentry » irlandaise


Aspect

L'Irish Wolfhound moderne n'est guère différent de ses lointains ancêtres. C'est en moyenne le plus grand chien du monde. Ce chien puissant et de haute taille doit en effet atteindre au minimum 75 cm au garrot pour les femelles et 80 pour les mâles, mais la plupart des sujets actuels dépassent largement ces tailles minimales. Le poids, en rapport avec la taille, oscille entre 55 et 80 kilogrammes. Ces dimensions, toutefois, ne lui enlèvent pas ses qualités de lévriers.

La tête est longue, avec très peu de « stop ».

‘oeil foncé en rapport avec la robe.

Les oreilles assez petites, portées plaquées en arrière « en rose » comme le Greyhound.

Le cou est long et très puissant.

La poitrine profonde, bien descendue, le ventre très relevé.

Le dos doit être long et ferme avec une légère voussure au niveau des reins.

Les pattes antérieures sont droites et fortes, les postérieures musculeuses, les jarrets bien parallèles, les canons courts.

pieds sont ronds et serrés; Le fouet est long, porté bas et légèrement incurvé.

Le poil de l'Irish Wolfhound est une de ses caractéristiques: il doit être rude et sec, bien serré, de longeur moyenne, plus abondant sous la mâchoire et au-dessus des yeux. C'était une armure naturelle contre le climat, les buissons et les dents des loups.

Les teintes admises vont du noir au froment très clair, en passant par le fauve et toutes les nuances de gris. Les robes bringées sont assez fréquentes. Les tâches blanches sont tolérés au poitrail, au bout de la queue et des pattes, mais « moins il y en a, mieux ça vaut ».

A la marche, le lévrier d'Irlande doit avoir une allure allongée, souple et légère malgré sa taille, qui le distingue totalement des Dogues et Molossoïdes. Son galop est typiquement celui d'un lévrier.


Caractère
Calme, silencieux, on dit de l'Irish Wolfhound: « Doux quand on le caresse, féroce quand on le provoque« . Pour l'amateur français, c'est un compagnon affectueux, fidèle et obéissant. Tolérant avec les autres chiens (sauf s'ils ont l'imprudence de l'attaquer), très doux et patient avec les enfants.

Sa taille et son aspect en font un gardien très dissuasif, et il sait à l'occasion intervenir avec discernement si son maître est menacé. C'est un chien intelligent et équilibré, vigilant naturellement et efficace dans la défense spontanée. Il est tout à fait inutile, voire même déconseillé, de lui donner un dressage du type « chien de défense ». En France, comme tous les lévriers, il est interdit de chasse. En Amérique, au Canada, il chasse occasionnellement le loup et le coyote avec succès.



beaunois

Messages: 141
Date d'inscription: 19/03/2012
Age: 43
Localisation: Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  Jean Pierre le Mar 24 Avr 2012 - 18:50

c'est mignon comme tout ces petits chiens

Jean Pierre

Messages: 537
Date d'inscription: 10/07/2011
Age: 53
Localisation: Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  beaunois le Mar 24 Avr 2012 - 20:11

n très petite race nous avons le PLI (Petit Lévrier Italien ) pour la chasse au lièvre



Historique

Le Petit Lévrier Italien est l'un des descendants du « Tesem », cet antique lévrier représenté sur les bas-reliefs dans l'Egypte ancienne. La découverte archéologique de squelettes de chiens comparables à celui du Petit Lévrier Italien atteste de la présence de celui-ci sur la terre des pharaons il y a 5000 ans. En 1965, on découvrit en Egypte une tombe de la première dynastie, qui est probablement celle de la Reine Herneith (2950 ans avant J.-C.), et dans une autre fosse, on découvrit le squelette d'un petit lévrier dont le corps avait une longueur d'environ 40 cm et une hauteur de 38 cm, c'était son seul compagnon de voyage vers l'outre-tombe. Nous apprenons aussi que dans une tombe de Pharaon, on a trouvé une momie de petit lévrier et, sur un papyrus qui l'accompagnait des renseignements sur l'âge du chien et sur sa race que les Egyptiens auraient considérés comme sacrée.



Peinture daté de 1530

Il aurait ensuite été importé par les Grecs ou les Phéniciens, puis par les Romains avec lesquels il se serait répondu dans une grande partie de l'Europe. C'est dans la Rome antique qu'il a trouvé son véritable épanouissement. Son succès fut aussi immédiat que total. Tout ce que la société romaine comportait de grands dames, d'aristocrates, de praticiens l'a adopté. Utilisé aussi pour la chasse au lièvre et au lapin de garenne, où il excellait, cet être que l'on découvrait gracile, précieux, agréable, etc ... avait une place de choix dans les luxueux salons et parcs de l'époque.



Tombeau François II Duc de Bretagne père d'Anne de Bretagne cathédrale de Nantes

Exporté au XV ème siècle vers le reste de l'Europe et l'Angleterre, il devint là aussi le favori. En France, les cours royales, la noblesse, l'aristocratie ont été subjuguées. Quelles meilleures preuves que ces tableaux de peintures exécutés par les plus grands maîtres, le représentant en poses diverses, près de ses illustres propriétaires ! Appréciés par les dames patriciennes pour sa grâce et ses qualités de chien de compagnie, il a très vite conquit toutes les cours européennes. On sait que François 1er, Catherine de Médicis, Louis XV, entre autres en eurent auprès d'eux. A l'étranger, il est notamment le favori de Catherine de Russie et de Frédéric le Grand. Le Roi de Prusse n'en eu jamais moins de trente pour compagnons et désira même (mais l'étiquette en décida autrement) que son favori fût enterré avec lui .

Physique

D'aspect longiligne, son tronc s'inscrit dans le carré et ses formes rappellent en miniature celles du Greyhound et du Sloughi. On peut le qualifier de modèle de grâce et de distinction.

PROPORTIONS IMPORTANTES : Sa longueur est égale ou à peine inférieure à la hauteur au garrot. La longueur du crâne est égale à la moitié de la longueur de la tête. La longueur de la tête peut atteindre les 40% de la hauteur au garrot.


beaunois

Messages: 141
Date d'inscription: 19/03/2012
Age: 43
Localisation: Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  Jean Pierre le Mar 24 Avr 2012 - 20:39

Béh moi j'ai mon gros pépére avec ses 700 Kg il s'entraine même avec les armures ..

béh oui il veut faire comme papa

Jean Pierre

Messages: 537
Date d'inscription: 10/07/2011
Age: 53
Localisation: Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  beaunois le Jeu 26 Avr 2012 - 17:47

fin d'éviter que le chien ne se blesse, on emploie un matériau résistant mais souple, lanière de cuir ou d'étoffe. L'élasticité de cette bande permet l'usage de la boucle à ardillon dont l'existence est attestée dès l'époque mérovingienne. A l'inverse on tend à raidir ce bandeau pour protéger le cou du chien contre les morsures ou les risques d'étranglement. Dès l'Antiquité, on l'arme aussi de pièces de métal plaques, clous ou pointes qui connaissent une grande postérité ornementale. Parfois c'est une gaine métallique rigide qui assure le rôle de protection.

La frontière entre l'animal civilisé et le chien errant étant indécis, le collier permet d'affirmer le statut domestique de son porteur. Les éléments d'identification du maître participent fréquemment au décor. Certains colliers n'ont qu'un vocation ornemental.

Des précieuses parures d'étoffe brodées de fils d'or ou d'argent qui à la renaissance ornaient les animaux des puissants princes Médicis ou Visonti, à l'extravangente armure empanachée du chien de l'empereur Charles Quint, au lourd manteau de crin qui, au début du XVII siècle, protégeait l'un des molosses des princes de Saxe-Cobourg.



De somptueux colliers de cuir et de bronze, mais également d'or ou d'argent, attestent du raffinement et de la prodigalité des maîtres de différentes époques


beaunois

Messages: 141
Date d'inscription: 19/03/2012
Age: 43
Localisation: Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Jeu 26 Avr 2012 - 17:56

.

Ces colliers sont magnifiques.

.

Raimond Roger TRENCAVEL

Messages: 1125
Date d'inscription: 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

merci a tous

Message  armanieu le Dim 27 Mai 2012 - 0:45

je vous remercie tous pour les nombreuses réponses qui on été postées je m'excuse de ne pas avoir répondu avant

armanieu

Messages: 18
Date d'inscription: 13/02/2011
Age: 56
Localisation: Cagnes sur mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  armanieu le Dim 27 Mai 2012 - 0:49

beaunois a écrit:


Le Saint-Hubert ou Bloodhound est un chien majestueux, un chien de chasse au flair exceptionnel, ... Il est l'ancêtre de beaucoup de chiens de chasse actuels. Catégorie : 6 - Chiens courants, Chiens de recherche au sang

n raconte qu'au VIIIe siècle, saint Hubert lui-même aurait élevé les ancêtres de ce chien pour la chasse à courre ; Hubert était originaire de Guyenne. Mais c'est Gaston Phébus qui, le premier, dans son Livre de chasse, dépeint un chien ayant les caractéristiques du Saint-Hubert.



Selon la légende de saint Hubert, Dieu lui apparut un jour entre les bois du cerf qu'il poursuivait. Il changea alors radicalement de vie. Après sa mort, les moines auraient conservé la race. Ils offraient chaque année au roi de France six exemplaires parmi les plus beaux pour la vénerie royale. De par leurs qualités, ces chiens de Saint-Hubert étaient utilisés pour mettre l'animal sur pied (les rapprocheurs). Ils furent toutefois délaissés par les veneurs qui préférèrent des races « nouvelles » plus rapides et dirent du Saint-Hubert « qu'ils sont meilleurs aux traits (en laisse) que découplés (à la poursuite d'un animal) ».

Le chien de Saint-Hubert serait arrivé en Angleterre avec Guillaume le Conquérant. On raconte également qu'à la même époque existait une race de Saint-Hubert blanc, donc les spécimens prirent le nom de "talbot" outre-Manche.

L'utilisation

Mis à part la chasse au gros gibier qui est son domaine privilégié (cerf, chevreuil, sanglier), il déploie ses qualités de limier de rapprocheur, de chien de pied. Depuis la nuit des temps, il a été utilisé comme chien de recherche. Les moines de l'abbaye de Saint-Hubert dans les Ardennes l'utilisaient pour retrouver les pèlerins égarés

Le chien de Saint-Hubert a quasiment disparu en France après la Révolution. Son retour en France au XIXe siècle s'est effectué à partir des chiens d'outre-Manche. Le Saint-Hubert connut alors une nouvelle ère dans les meutes de Napoléon III. Le renouveau de la race à cette époque doit beaucoup à Le Couteulx de Canteleu.

Caractère

Chien très réservé et ne connaissant qu'un seul maître, il est aussi très sensible, aux compliments comme aux reproches, de nature affectueuse, plein de noblesse et de dignité. Comme beaucoup de chiens destinés à chasser à l'odorat, il devient temporairement sourd quand il flaire une piste.


merci pour tes réponses connais tu une adresse d'un élevage de St Hubert

armanieu

Messages: 18
Date d'inscription: 13/02/2011
Age: 56
Localisation: Cagnes sur mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: la chasse au moyen-age

Message  beaunois le Lun 28 Mai 2012 - 21:13

her Armanieu

Voici quelle adresse d'élevage Français de Saint Hubert :

Elevage du Hameau de Jouas
http://www.saint-hubert-bloodhound.fr/
Elevage du Hameau de Nantilly
http://www.eleveurs-online.com/eleveur/Gaillard1965/presentation,contact.html
Elevage des Ladies du Blue Cottage
http://elevagedesladies.free.fr/
Elevage de la Barrière des Hauts Bois
http://delabarrieredeshautsbois.chiens-de-france.com/site_eleveur/index.php?ID_ELEVEUR=19513&ID_SITE=20760



beaunois

Messages: 141
Date d'inscription: 19/03/2012
Age: 43
Localisation: Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum