Chapitre Cavalerie

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre Cavalerie

Message  Benoit De Vaucouleurs le Jeu 3 Mar 2011 - 13:32

Bonjour,

1ere série de questions

Pourrions nous avoir une présentation de responsable équitation?

Par ailleurs, que doit apporter cette branche de la fédération?

Quelles relations avec IJL?
avatar
Benoit De Vaucouleurs

Messages : 190
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 30
Localisation : Chateau-Gontier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Jeu 3 Mar 2011 - 18:18

Le responsable Cavalerie a fait sa présentation dans la partie Présentation Membres du C.A. et du Bureau. Il s'agit de Gaillard de Gicon.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Lun 18 Avr 2011 - 22:54

Il est vrai que notre correspondant Cavalerie a omis de répondre à tes questions. Nous sommes désolés, nous allons remédier à cet oubli.

En premier lieu, qu'appelles-tu responsable équitation ? Attention, nous parlons de cavalerie et non d'équitation dans le sens "club d'équitation". Nos référents cavalerie sont des cavaliers confirmés, mais ne pratiquent pas l'équitation de centre hippique ; ce sont deux choses tout à fait différentes. Ils t'en diront davantage eux-mêmes.

Concernant ce que doit apporter cette branche, il s'agit tout simplement de pouvoir former une cavalerie médiévale, comme cela se fait chez les Napoléoniens, afin d'avoir des chevaux lors des mêlées. Bien entendu, c'est une branche qui sera longue et difficile à mettre en place, mais néanmoins pas impossible avec de la volonté et de la discipline.

Attention l'IJL est l'International Jousting League, or il existe une association référente en France, l'AFJSH : http://sebastien.noulin.pagesperso-orange.fr/ ou http://www.afjsh.fr/
Toutefois, il ne faut pas confondre la joute sportive et la cavalerie médiévale pratiquée lors des reconstitutions de batailles.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Benoit De Vaucouleurs le Mar 19 Avr 2011 - 6:56

La cavalerie et l'equitation ne sont pas séparées comme vous l'entendez, un cavalier médiéval doit savoir maîtriser un cheval et le dresser, et éviter aussi d'avoir un robot. Par ailleurs je me mefie des autodidactes et aussi des cavaliers de centres équestres tant que je ne les ai pas vus en action.



Je connais Chevalerie Initiatique, mais elle reste limitée à la Normandie actuellement. De plus je ne vois pas pourquoi les 2 devraient être séparés. Les exercices de l'un sont bénéfiques à l'autre, et je trouve que la joute sportive est mediévale
avatar
Benoit De Vaucouleurs

Messages : 190
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 30
Localisation : Chateau-Gontier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Mar 19 Avr 2011 - 18:02

Ce que craignent nos cavaliers, c'est justement de voir arriver des diplômés de la FFE qui pensent tout savoir parce qu'ils possèdent une carte de membre fédéré, quand bien même ils ne sont montés qu'en manège.
C'est pour cela que nous insistons sur le terme cavaliers confirmés : c'est-à-dire des personnes qui ont une véritable expérience de la monte à cheval et surtout une grande connaissance des chevaux et de leurs besoins. C'est pour cette raison que j'ai voulu bien faire la distinction entre équitation, dans le sens général du terme, et cavalier. Mais bien entendu, tout cavalier confirmé a dû, au préalable, faire "ses classes" dans la catégorie équitation.

Pour la joute médiévale, pour le moment, elle n'est pas encore à l'ordre du jour, mais n'est en rien exclue des projets de la Fédération, dans le domaine de la cavalerie.
Nos cavaliers tentent en premier lieu de mettre en place une cavalerie "militaire" lors des mêlées. Par la suite, si des cavaliers sont intéressés par le projet de la joute médiévale, ils seront les bienvenus pour apporter leurs connaissances et expérience sur le sujet.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Mer 20 Avr 2011 - 11:24

Bonjour Benoit De Vaucouleurs


Je me permettrai de m'immiscer dans votre petite conversation afin d'y apporter quelques éléments.


"La cavalerie et l'équitation ne sont pas séparées comme vous l'entendez, un cavalier médiéviste doit savoir maîtriser un cheval et le dresser"

Le problème des forums, c'est qu'une difficile explication couplée à une mauvaise interprétation mène toujours  à une incompréhension (le piège des forums). Je vais donc essayer d'expliquer on ne peut mieux la chose.

Comme tu l'as dit, il faut que le cavalier ait une base solide de départ. La Fédération Française Médiévale souhaite fixer un niveau minimum aux cavaliers(ères) qui désireraient intégrer la cavalerie médiévale.. La base d'aptitude minimum demandée équivaudra au Galop 4 délivré par la Fédération Française Équitation. Petite précision, cela n'exclut en rien le test de capacité auquel ils ou elles devront se plier, en tenue d'arme et non pas en jean et tee shirt bien sûr. Car un Galop 4 en centre équestre n'a déjà rien à voir avec une monte en extérieur (du style randonnée tout terrain) et encore moins avec une évolution aux 3 allures en peloton surtout s'il y a un public.
Pour ce qui est du dressage d'un cheval, je ne pense pas qu'un centre hippique soit la meilleure des écoles. (Ceci n'est que mon point de vue.)


"Par ailleurs je me méfie des autodidacte"

Attention ! Comme l'on dit, "l'habit ne fait pas le moine".
J'en connais (des autodidactes) qui montent bien mieux que certains affichant haut et fort leurs galops.
Pour ma part Je suis comme St Thomas, je ne crois que ce que je vois, même si je ne me considère pas comme un phénomène en la matière.
Je vais te donner un exemple en comptant très large, car tout le monde n'a pas la chance ou les moyens de monter autant dans l'année.
*Une personne qui monte 2 heures par semaine, 45 semaines dans l'année et ce durant 3 ans pour obtenir son galop 4. Cela nous donne un total de 270 heures de formation en manège.
C'est bien, mais c'est peu. Aucune expérience en extérieur ni face à un public. De plus, la tenue vestimentaire ne pèse pas 30 kg et elle ne tient pas les rênes à une main et une épée dans l'autre.

Certains autodidactes n'ont peut-être pas les galops d'affichés, mais sont montés à cheval toute leur vie, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur et savent mener un cheval (sans compter tous ceux qui connaissent déjà le médiéval).
- Pour ma part, adolescent j'ai débuté dans un centre hippique comme beaucoup d'entre nous, d'ailleurs je n'ai eu que mon éperon d'argent et ensuite,  j'ai fait un apprentissage au Haras de Pompadour.  Une fois terminé, je suis monté en Pays d'Oil. Là,  c'était  1000 à 1200 montes à l'année pendant 10 ans  (3 à 4 chevaux par jour sur 300 jours en moyenne) uniquement en extérieur et assez souvent en peloton. Je n'ai jamais plus passé d'examen puisque passé professionnel dans le monde du cheval, je ne savais même pas ce qu'était un galop 1, 2, 3 ou 4. Mais par contre, j'ai beaucoup pratiqué.
Donc je pense savoir un tout petit peu de quoi je parle.





Oui, dans un certain sens. Personne n'empêche qui que ce soit de faire de la joute sportive ou de démonstration au cours d'une médiévale, si bien sûr,  toutes les conditions de sécurité sont en place et que le ou les jouteurs(es) sont aptes à la pratiquer.
Ce que la Fédération Française Médiévale souhaite éviter avant tout, c'est de "marcher sur les plates-bandes" de ce qui existe déjà en France, en l'occurrence  la Chevalerie Initiatique. Car en plus de la joute sportive, c'est un centre initiatique pour les jeunes cavaliers(es), afin de leur faire découvrir d'autres horizons. C'est pour cela qu'ils sont un peu coincés en Normandie.

Voilà, j'espère avoir amené un peu de lumière dans la maison, afin d'y voir plus clair.




.
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1501
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  aurelien le Mar 26 Avr 2011 - 21:25

toujours est-il qu'il va sûrement falloir prendre en compte
le niveau du cavalier : comment le juger ?, sur ses diplôme, sur son expérience, autre ?
Le bourrin : s'il a peur du public, des flash, du bruit, des gestes brusques, etc. ?
et le public : s'il est derrière une barrière ? la hauteur de la dite barrière si jamais le cheval se sauve pour x raisons et saute par dessus.

Bref ce sont les questions que je me pose, je tiens à préciser que j'y connais rien en canassons (nos pieds touchent pas le sol, j'ai pas confiance Wink ) sauf que ça reste un animal et que jusqu'à la dernière minute on ne sait pas comment il va réagir (ex au Baux de Provence, le cheval qui cabre à cause du vent et qui fait tomber son cavalier).
avatar
aurelien

Messages : 59
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 28
Localisation : entre dauphiné et savoie, en fonction du sens du vent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Mar 26 Avr 2011 - 22:56

Le niveau sera pris en compte, puisque le Galop 4 est le minimum demandé aux cavaliers(es). Mais cela n'inclut pas tout. Ils ou elles pourront très bien être recalés(es) si leurs aptitudes à monter en peloton tenir et guider sa monture en arme ne se révèlent pas être concluantes.


Les chevaux doivent être aptes. Si le ou la  cavalier(e)  est au niveau, ce(tte) dernier(e) doit ressentir dès le début le stress de son cheval afin d'anticiper ses réactions.et les contrôler.


S'il est derrière une barrière ? la hauteur de la dite barrière si jamais le cheval se sauve pour x raisons et saute par dessus
La sécurité est un tout. Cela va de la capacité des chevaux, des cavaliers, du périmètre de sécurité et tout ce qui va avec.

.:
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1501
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Mar 26 Avr 2011 - 23:02

Aurélien, ce n'est pas une critique, ni un reproche, mais vis-à-vis des cavaliers dont c'est la passion, il serait préférable de parler d'un cheval, d'une monture, d'un destrier ou autres, mais certainement pas de bourrin, canasson ; expressions familières, voire péjoratives, tu ne crois pas ?

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  aurelien le Jeu 28 Avr 2011 - 17:37

Loin de moi l'idée d'avoir été péjoratif et si j'ai heurté la sensibilité des cavaliers, je me confonds en excuses.
Certains me connaissent et savent que si j'utilise ces termes c'est avant tout histoire de détendre l'atmosphère, et nullement dans l'idée de blesser quelqu'un.

C'est surtout que la race équidée m'impressionne quelque peu et que si certains de leurs représentants se retrouvent sur le champs de bataille, il faut vraiment que ça soit fait dans les meilleures conditions, afin de réduire au maximum les risques pour le cavalier, le palefroi, les combattants autours, et le public présent.

Pour ce qui est de juger un cavalier ou un cheval je laisse le soin au professionnel, par contre pour ce qui est de la sécurité des combattants et du public je suivrai avec attention les prochaine discutions.
avatar
aurelien

Messages : 59
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 28
Localisation : entre dauphiné et savoie, en fonction du sens du vent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Jeu 28 Avr 2011 - 18:21

Aurélien, essaie, à l'occasion, l'approche d'un cheval.
Je te dis ça, parce qu'il y a moins de 2 ans, j'avais peur des chevaux et maintenant que nous avons le nôtre, nous nous sommes apprivoisés mutuellement et je le considère comme mon "nounours". Ça semble bête, mais c'est la vérité. Comme quoi, mes a priori ont totalement disparu.
Rien n'empêche, malgré tout, de rester vigilant, bien sûr, car c'est un animal impressionnant et imposant. Et l'imprévisible existera toujours.

Concernant ma remarque sur les dénominations que tu donnes aux chevaux, je ne l'ai pas mal pris, mais je préfère juste que nous les appelions autrement, car j'ai une grande passion pour cette race animale.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Guillem de blanes le Jeu 5 Mai 2011 - 20:48

Donc à la demande de Raymond Roger me voilà. Je vais tenter de vous apporter mes quelques connaissance en matière de véritable équitation militaire (formation équestre garde républicaine et 5 ans au régiment de cavalerie à Paris).

1/ Si vous n'imposez pas un système militaire dans vos mêlées et charges équestres ça ne fonctionnera pas. Ce sera même très dangereux. Je vous laisse imaginer une centaine de chevaux au grand galop, avec des gars en cotte de maille et épée au clair (on dit sabre au clair mais là je m'adapte au médiéval...)
2/ Il faudra également un minimum d'entrainement autant personnel que tout le monde réuni (là ce sera certainement pas évident vu que tout le monde est dispatché un peu partout en France).
3/ Le terrain utilisé devra obligatoirement être vaste et surtout plat (j'ai fait une charge dans une grande prairie où en plein milieu il y avait un talus, je vous dis pas la secousse sans armure, je vous laisse deviner avec...). Il devra être parfaitement sécurisé et permettre à la fin de la charge de pouvoir effectuer un escargot avec les chevaux (on faisait ça systématiquement pour pouvoir les arrêter sans danger et les faire revenir au calme).
4/ Si troupe à pied il faudra effectivement des cavaliers expérimentés, sachant prévoir la réaction de son cheval et le diriger parfaitement (imaginez un cavalier qui perd le contrôle de son cheval à l'approche des troupes à pied.....)
5/ Des chevaux bien dans leur tête et parfaitement habitués au bruit et à la foule (et surtout aux autres chevaux)

Pour l'équipement du cheval (car dans l'histoire c'est lui le pauvre qui fait tout le boulot ou presque) pour une troupe armée nous avions un mors de bride 4 rênes (tenues d'une seule main puisque l'autre à l'épée) et une selle d'armes (que je surnomme "playmobil" car une fois dedans on est clippé comme un playmobil) dans laquelle on est bien calé.
Il va de soit qu'il faut savoir diriger un cheval avec un mors de bride.

Qu'en pensez vous ?
Je maintiens que pour que votre projet voie le jour il vous faut un minimum de rigueur militaire, une bonne connaissance de la monte dite militaire, une très bonne connaissance de l'utilisation des harnachements utilisés pour ce type de monte, etc, etc.
avatar
Guillem de blanes

Messages : 12
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 52
Localisation : Aude

http://lamesnieducarcasses.meabilis.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Jeu 5 Mai 2011 - 23:01

Je trouve ton intervention extrêmement intéressante et surtout très sensée, bien qu'elle ne fasse certainement pas l'unanimité de tous, car tu emploies un mot rejeté par beaucoup de médiévistes : la rigueur et qui plus est militaire. Pourtant, c'est ce que nous essayons de faire comprendre autour de nous. Sans rigueur (sans pour cela être des extrémistes) et sans règlements, il est impossible de mettre en place de telles activités, sans prendre de risques inconsidérés.
La passion et le loisir n'empêchent en rien d'être rigoureux et sérieux. Beaucoup de médiévistes pensent que s'ils doivent suivre des règles, le côté ludique du médiéval disparaîtra. Pour ma part, je ne pense pas que l'un annihile l'autre, bien au contraire. Si nous réussissons à minimiser les risques, nous ne pourrons que davantage développer le côté ludique et passionnel de ce que nous défendons et qui nous est si cher : le médiéval.
Ne nous leurrons pas, un seul faux pas et c'en sera terminé du monde médiéval...

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Guillem de blanes le Ven 6 Mai 2011 - 9:24

Par rigueur militaire je veux dire qu'il ne faut pas que chacun fasse ce qu'il veut dans son coin. en effet imaginons que X veuille aller à droite et Y veuille aller à gauche, en pleine charge, percussion = gros dégât.
Il faut donc impérativement un minimum de règle et, je persiste, une seule personne aidée par maximum deux ou trois autres, pour faire exécuter les manoeuvres.
Pour l'avoir vécu je peux vous dire que même avec une extrême rigueur militaire, à chaque charge que nous faisions c'était un pur bonheur et très ludique en totale sécurité.
Maintenant pour pouvoir avancer il faut que tout le monde donne son avis personnel, ensuite on met tout ça à plat et seulement après vous pourrez avoir un règlement digne de ce nom.
avatar
Guillem de blanes

Messages : 12
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 52
Localisation : Aude

http://lamesnieducarcasses.meabilis.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Ven 6 Mai 2011 - 9:27

Je t'avais bien compris, Guillem, concernant la rigueur militaire dont tu parlais. Je souhaite de tout coeur que nous y arrivions, mais le monde médiéval n'est pas si soudé que ça, car chacun veut toujours faire à sa manière ; alors que si nous faisions les choses en commun se serait tellement plus enrichissant.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Guillem de blanes le Ven 6 Mai 2011 - 9:34

Comme on dit "Rome ne s'est pas faite en un jour".
Je dois avoir dans mes archives vidéo une charge de cavalerie "réelle " de quand j'étais à la garde. Je vais tenter de la trouver et je l'amènerais à Carcassonne avec mon PC portable pour vous la montrer .
N'hésitez à poser vos question. Si je peux y répondre ce sera avec grand plaisir.
avatar
Guillem de blanes

Messages : 12
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 52
Localisation : Aude

http://lamesnieducarcasses.meabilis.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Guillem de blanes le Ven 6 Mai 2011 - 9:40

En attendant en voilà une. Regardez bien celle là est réduite et se déroule sur un hippodrome donc parfaitement bien encadrée, et le public est bien protégé (imaginons la même chose sur un grande prairies, sans barrière et chacun faisant ce qu'il veut - les sabres sont bien réels, tranchant et tout et tout)

http://youtu.be/pYoEF_TbcSI
avatar
Guillem de blanes

Messages : 12
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 52
Localisation : Aude

http://lamesnieducarcasses.meabilis.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Ven 6 Mai 2011 - 10:03

Effectivement, l'effet est garanti, mais il faut une certaine discipline, comme tu le dis.
Maintenant, je veux absolument que toutes les personnes qui regarderont cette vidéo comprennent qu'il est possible de faire cela avec une véritable préparation et une rigueur absolue dans les directives qui leur sont données. Ce n'est pas plus dangereux qu'une mêlée, du moment que tout le monde respecte les consignes et n'agit pas individuellement. Je préfère préciser ce point, car dès que l'on aborde le sujet de la cavalerie, les gens sont affolés en pensant toujours aux conséquences désastreuses d'un raté. Il y a des risques dans toutes les activités de combat que nous pratiquons, mais bien réglementées et entourées, nous pouvons éviter ces risques ou du moins les minimiser.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Guillem de blanes le Ven 6 Mai 2011 - 10:27

sous un autre angle
http://youtu.be/F7Ay0FZo0nw
avatar
Guillem de blanes

Messages : 12
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 52
Localisation : Aude

http://lamesnieducarcasses.meabilis.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Ven 6 Mai 2011 - 10:30

C'est vraiment superbe.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Ven 6 Mai 2011 - 21:22

Oui, la charge en elle même est très belle.

Ce que nous souhaiterions faire avec la cavalerie médiévale, sera un peu plus complexe que cela.
1°) Nous désirerions avoir de la piétaille en face.
2°) Cela veut dire avoir des cavaliers(es) plus qu'expérimentés(es) dans nos rangs.
3°) Il faudra convaincre les personnes à pieds qu'elles ne risquent rien, si la rigueur règne dans leurs rangs comme dans les nôtres.
4°) Et pour limiter au maximum les risques, n'organiser ce face à face que si ; et seulement SI, cette partie du combat  est préparée, voir chorégraphiée et sécurisée.

Pour ma part, je ne pense pas qu'un jour nous  puissions  lancer une cavalerie de 20, 30 ou 40 cavaliers (l'espoir fait vivre  Rolling Eyes  ) sur un ost de 100 ou 150 soldats en armes.
Mais imaginons une escarmouche mise au point au préalable sur une partie de cette armée. Disons 30 soldats face à une dizaine de cavaliers, cela pourrait être possible.
Il ne faut pas oublier que c'est le rendu aux yeux du public qui passe avant tout, car la reconstitution s'arrête là et non pas sur le résultat des blessés par l'insouciance de certains.
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1501
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Guillem de blanes le Sam 7 Mai 2011 - 10:43

Et il faut que les troupes à pied aient l'estomac bien accroché. Car même une dizaine de chevaux qui te foncent dessus avec des hurluberlus qui hurlent comme des sauvages dessus, c'est plus qu'impressionnant (même si les chevaux sont au petit galop).
Une année la garde avait essayé de reproduire une charge sur un régiment d’infanterie de la garde également. Résultat, beaucoup ont préféré fuir en courant devant les chevaux.
Mais avec de l'entrainement, de la rigueur et de la persévérance tout est possible.
avatar
Guillem de blanes

Messages : 12
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 52
Localisation : Aude

http://lamesnieducarcasses.meabilis.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Sam 7 Mai 2011 - 11:11

Je pense que tout passe par la connaissance du cheval sur le terrain (il faut un contact direct avec les équidés) pour ne pas avoir d'a priori. C'est le principal problème.
Je parle en connaissance de cause comme je l'ai déjà expliqué. J'ai toujours eu peur des chevaux car je les trouvais grands et impressionnants. Maintenant que nous avons le nôtre, nous avons appris, tous les deux, à nous apprivoiser et je n'ai plus de craintes vis-à-vis de lui. Les risques existent toujours, mais il faut apprendre à les anticiper (dans la mesure du possible) et à les éviter. Je vois les chevaux tout à fait différemment depuis que nous en possédons un. Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux seules apparences...

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Guillem de blanes le Sam 7 Mai 2011 - 11:16

Sinon autre solution qui est parfaitement réalisable, mettre des cavaliers dans les troupes à pieds. Plus de problème d'incompatibilité avec l'animal.
avatar
Guillem de blanes

Messages : 12
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 52
Localisation : Aude

http://lamesnieducarcasses.meabilis.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Esclarmonde le Sam 7 Mai 2011 - 12:12

Oui effectivement, ce serait une solution.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2546
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 49
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre Cavalerie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum