Les prémisses du Moyen-Âge (avant le V°siècle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les prémisses du Moyen-Âge (avant le V°siècle)

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Mar 3 Jan 2012 - 19:43

.

L'EMPREINTE DE ROME


Au v° siècle, le paysage institutionnel et administratif de la Gaule est à bien des égards celui qu'a façonné Rome depuis cinq cents ans. Cette empreinte est assurément profonde et se maintient naturellement bien après le jour de septembre 476 où l'empereur Romulus Augustule fut déposé, tandis que ses insignes étaient renvoyés à Constantinople. Parler de la chute de Rome à ce propos n'a pas grand sens, tant les structures politiques et administratives de l'Antiquité tardive continuent à marquer durablement les siècles mérovingiens.



La table de Peutinger

La Table de Peutinger, (Tabula Peutingeriana ou Peutingeriana Tabula Itineraria), connue aussi sous le nom de « Carte des étapes de Castorius » ou de « Table Théodosienne », est une copie réalisée vers 1265 par des moines de Colmar, d'une carte romaine réalisée vers 350, elle-même probablement la copie remise à jour d'une grande carte du monde peinte sur le portique d'Agrippa à Rome vers 12 de notre ère, où figurent les routes et les villes principales de l'Empire romain.
Pas moins de 555 villes et 3500 autres particularités géographiques sont indiquées, comme les phares et les sanctuaires importants, souvent illustrées d'une vignette.

C'est une longue bande de parchemin composée à l’origine de 12 parchemins mais il n’en reste aujourd’hui que 11 entreposés à Vienne (Autriche). Assemblés ils forment une bande de 6,82 m sur 0,34 m. Elle montre l’emplacement des routes (200 000 km), des villes, des mers, des fleuves, des forêts, des chaînes de montagnes.
La Table de Peutinger montre la totalité de l'Empire romain, ainsi que le Moyen-Orient, l'Inde (indiquant le Gange), le Sri Lanka (Insula Trapobane), et même la Chine.

La première feuille représente l'est des îles Britanniques, la Hollande, la Belgique, une partie de la France et l'ouest du Maroc.



L'absence de la péninsule ibérique laisse supposer que la feuille aujourd'hui manquante représentait l'Espagne et le Portugal ainsi que la partie occidentale des îles Britanniques.

Le fac-similé ci-dessous présente une tentative de restitution de cette page manquante (partie blanche, à gauche). Cliquez sur l'image qui s'affiche et déplacez-vous de gauche à droite, avec le curseur qui se trouve en bas de page.
http://www.leg8.com/textes/table_de_Peutinger/illustrations/im.jpg


Une reproduction simplifiée

La table ne tient compte ni de l'échelle, ni du réalisme du paysage, ni des distance, car c'est une représentation schématique qui est plus proche d'un plan de métro que d'une carte routière.
Elle permet de se rendre facilement d'un point à un autre, de connaître les distances des étapes, sans offrir une représentation fidèle de la réalité.


De fait, elle est considérée comme la première représentation cartographique d'un réseau.


Le tracé des routes

Les parcours sont assez réalistes. Chaque station porte la longueur de l'étape tandis que des vignettes signalent les villes principales, les villes thermales, etc. Nombre de ces « stations » ne correspondent pas à des villes, mais à des carrefours.

Inévitablement, la Table comporte des erreurs de copistes. Certains noms de villes ou des distances d'étapes comportent des coquilles : Grenoble est nommée Culabone alors que le nom classique antique de cette ville est Cularone (Cularo) ; certains V deviennent II, ou inversement.

Afin de faciliter l'utilisation de la Table, il est conseillé d'avoir en regard un exemplaire d'une « carte de redressement », où les stations et itinéraires de la Table sont reportés sur une carte géographique moderne. Pour la Gaule : « Carte de redressement de la Gaule pour l'intelligence de la Table de Peutinger », par exemple.


L’origine du manuscrit

Le manuscrit est généralement daté du XIIIe siècle et serait l'œuvre de moines copistes anonymes de Colmar qui auraient reproduit vers 1265 un document plus ancien.

L'original pourrait être postérieur à 328 : il montre la ville de Constantinople, fondée cette année-là, alors que d'autres éléments (par exemple dans la Pars IV – Levant de la Ligurie) sont peut-être antérieurs à -109, année de construction de la Via Æmilia Scauri, qui elle n'est pas indiquée sur la Table. Aucune route n'est indiquée non plus entre Pise et Luni, alors que figurent bien les Fossae Papirianae, marais situés près de l’actuelle Versilia, indiquées comme Fossis Papirianis (cf. Pars IV - Segmentum IV).

Il est possible que la Table, originellement, ait été composée en bloc à une certaine date, et ensuite plus jamais mise à jour. Par exemple nous pouvons observer l'emplacement de la ville de Pompéi, qui n'a pas été reconstruite après sa destruction par l’éruption du Vésuve, en 79. Et d'autre part, certaines villes de Germanie inférieure sont indiquées alors qu'elles ont été détruites et abandonnées depuis le Ve siècle.

La carte originelle est probablement basée sur la carte du monde préparée par Marcus Vipsanius Agrippa (né en 64 av. J.-C., mort en 12 av. J.-C.),ami personnel et gendre de l'empereur Auguste. Après sa mort, la carte a été gravée dans le marbre et placée sur le Porticus Vipsaniæ, non loin de l'autel de la Paix, le long de la Via Flaminia.

Toutefois, c'est une version actualisée au IVe siècle qui paraît représentée sur la table de Peutinger.


Parchemins originaux et fac-similés de la Table de Peutinger :

- Parchemin 1 . . . . . . disparu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . - fac-similé . . . . en blanc tentative de restitution de la page manquante.
- Parchemin 2. . . . . . Gaule . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . - fac-similé . . . . en blanc tentative de restitution de la page manquante.
- Parchemin 3 . . . . . . Gaule . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .-fac-similé
- Parchemin 4 . . . . . . Gaule et Italie du Nord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .- fac-similé
- Parchemin 5 . . . . . . Italie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . - fac-similé
- Parchemin 6 . . . . . . Italie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .- fac-similé
- Parchemin 7 . . . . . . Italie du sud, Dalmatie, Mésie, Dacie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . - fac-similé
- Parchemin 8 . . . . . . Dacie de l'est, Thrace. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . - fac-similé
- À cheval avec le n°8 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .- fac-similé
- Parchemin 9 . . . . . . Constantinole, Bosphore, Asie mineur, Caucase . . .- fac-similé
- Parchemin 10. . . . . Antioche, Arabie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .- fac-similé
- Parchemin 11. . . . . Colchide, Mesopotamie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . .- fac-similé
- Parchemin 12. . . . . Scythie, Inde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .- fac-similé
- Termine le n°12 : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .- fac-similé




Qui était Konrad Peutinger :

Konrad ou Conrad Peutinger

Né à Augsburg le 14 octobre 1465 et décédé le 28 décembre 1547) était un humaniste et amateur d'antiquités allemand, intime de l'empereur Maximilien d'Autriche, il est aussi l'un des premiers à publier des inscriptions romaines.

Son nom reste associé à la Table de Peutinger, copie d'une carte ancienne montrant l'Empire romain et les routes militaires qui le traversent.
Il avait hérité la carte au décès de son ami Conrad Celtes (Konrad Bickel, 1549-1608), le bibliothécaire de Maximilien, qui prétendait l'avoir découverte dans la bibliothèque de Worms en 1494. Peutinger aurait voulu publier cette carte, mais il mourut avant de mener cette tâche à bien. La Table de Peutinger fut finalement publiée en 1753 par F. de Scheyb. Peutinger a aussi publié la Historia Gothorum de Jordanes, and the Historia gentis Langobardorum de Paulus Diaconus. Konrad Peutinger est aussi connu sous le pseudonyme de Paul Ruzo. Pseudonyme employé par Antonio de Beatis lorsque celui-ci rédigea le Voyage du cardinal d'Aragon en 1517.




sources :
www.mediterranee-antique.info/ , www.fh-augsburg.de/~harsch/ , www.soltdm.com/sources/
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1486
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prémisses du Moyen-Âge (avant le V°siècle)

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Mer 4 Jan 2012 - 12:23

.

Dès le milieu du IV° siècle, la Gaule fut gagnée par le monachisme. L'attrait de la vie monastique augmenta à la fin du IV) siècle, au moment ou le christianisme connaissait un processus d'institutionnalisation qui laissait insatisfaits nombre d'esprits exigeants.
À cette époque , l'évêque de Fréjus installait à son tour un certain Honorat sur l'île de Lérins, destiné à devenir un centre monastique de toute première importance en Provence. Au même moment, certains, comme Jean Cassien à Marseille ( + 430/435), se soucièrent de mettre par écrit le récit de leurs expériences spirituelles pour qu'elles puissent servir de modèles. Bien des aristocrates s'enthousiasmèrent et se retirèrent dans leurs propriétés rurales pour mener à leur tour une vie ascétique, consacrés à la méditation et à l'Écriture, en compagnie de leurs proches à l'instar du Bordelais Sulpice Sévère qui s'établit dans son domaine de "Primuliacum", entre Narbonne et Toulouse, où il rédigea la "Vie de saint Martin". Ces rassemblement perdurèrent parfois et purent prendre la forme de communautés plus organisées. Dans tous les cas, elles cherchaient à fuir le contact du monde. Ce n'est donc pas un mince paradoxe de constater quel rôle essentiel elles jouèrent par la suite, à partir de l'époque mérovingienne, dans la vie religieuse autant que dans la vie sociale, politique et économique.





481 / 888 La France avant la France
Florian Mazel


Histoire de France dirigée par :
Joël CORNETTE, agrégé de l'Université, ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, Professeur à l'Université Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis

Jean-Louis BIGET, agrégé, docteur d'État, professeur émérite des Universités, a enseigné l'histoire du Moyen Âge aux Écoles normale supérieure de Saint-Cloud et de Fontenay-aux Roses.

Henry ROUSSO, agrégé d'histoire, ancien élève de l'École normale Supérieure de Saint-Cloud, directeur de recherche au CNRS (institut d'histoire du temps présent).

avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1486
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prémisses du Moyen-Âge (avant le V°siècle)

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Jeu 5 Jan 2012 - 15:38

.

Théodoric II (Roi de 453-466)


Théodoric II est roi des Wisigoths, fils du roi Théodoric Ier et frère et successeur du roi Thorismond, après l'avoir fait assassiner, en 453.

Il prend la ville de Toulouse dont il fait sa capitale, puis porte les frontières du royaume wisigothique presque jusqu'à la Loire (il avait vaincu le roi des Suèves, Rechiaire) et commence la conquête de l'Espagne, terminée par son frère et successeur Euric. Il meurt égorgé par ce dernier, en 466, qui lui reprochait d'être trop romanisé.

Il a aussi élevé Avitus sur le trône d'Occident et obtenu la Narbonnaise de Ricimer après avoir combattu Majorien.


Extension du royaume Wisigoth de Toulouse vers 500 après JC.
La partie de l'Hispanie qui n'est pas sous leur contrôle, à savoir
le royaume suève, tombe en 584



Le palais de Théodoric II à Toulouse.
En 1988-1989, les fouilles de l'ancien hôpital Larrey à Toulouse ont mis au jour les fondations d'un très important monument dont les modes de
construction sont caractéristiques de l'Antiquité tardive. La présence d'une très longue galerie et de vastes salles à absides suggère qu'il s'agit d'un
édifice public. Quelques éléments de datation plaident en faveur d'une construction du V° siècle. Même s'il manquera toujours une preuve définitive,
il n'est pas déraisonnable de rapprocher ce complexe monumental du palais du roi des Wisigoths Théodoric II, dont Sidoine Apolinaire fournit une
description au milieu des années 450. De plus, comme le témoignage de Sidoine mentionne la chapelle (aérienne) du palais, Jean Guyon s'est
demandé si celle-ci ne pourrait pas être identifiée avec l'église voisine de Notre-Dame de la Daurade, détruite en 1761, mais connue par des destins
qui laissent supposer que sa construction remontait aussi à l'Antiquité tardive.


481 / 888 La France avant la France
Florian Mazel


Histoire de France dirigée par :
Joël CORNETTE, agrégé de l'Université, ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, Professeur à l'Université Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis

Jean-Louis BIGET, agrégé, docteur d'État, professeur émérite des Universités, a enseigné l'histoire du Moyen Âge aux Écoles normale supérieure de Saint-Cloud et de Fontenay-aux Roses.

Henry ROUSSO, agrégé d'histoire, ancien élève de l'École normale Supérieure de Saint-Cloud, directeur de recherche au CNRS (institut d'histoire du temps présent).
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1486
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prémisses du Moyen-Âge (avant le V°siècle)

Message  Jean Pierre le Ven 6 Jan 2012 - 18:23

ta carte est incomplète .
Là c'est mieux


avatar
Jean Pierre

Messages : 596
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prémisses du Moyen-Âge (avant le V°siècle)

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Ven 6 Jan 2012 - 19:47

.

Merci Jean-Pierre pour cette précision, mais c'était un peu volontaire de ma part. Je ne parlais pour l'instant que du territoire tenu par les Wisigoths sous Théodoric II.
Apparemment le nom Euskadi est moderne. ????


L'Hispanie wisigothe






Autrefois Hispanie romaine, la péninsule Ibérique devient l'Hispanie wisigothe à partir du Ve siècle.

Bien que les Wisigoths aient commencé à s'établir en Espagne depuis la fin du Ve siècle, leur installation ne se fit pas sans difficultés. Trop peu nombreux pour occuper toute la péninsule, le peuple wisigoth est surtout établi au nord de la Meseta, entre le Tage et l'Èbre, s'implantant dans ces régions montagneuses et boisées au rude climat plutôt qu'en Andalousie et sur la côte méditerranéenne. Peut-être qu'en groupant les Goths dans ces terres peu peuplées et moins romanisées du Nord, leurs rois ont voulu ainsi préserver la cohésion nationale, évitant ainsi une romanisation rapide et une absorption parmi la masse hispano-romaine de la moitié sud du royaume. On estime une population wisigothe, et plus largement germano-barbare (car les Wisigoths étaient constitués en plus de Goths, d'autres peuplades) à 200 000 individus au maximum pour une population ibérique estimée à 3/4 000 000 d'individus. De plus, ils se heurtaient à la résistance des élites urbaines dans les provinces profondément romanisées de la Bétique (Andalousie actuelle) et de la Lusitanie (Estrémadure et Portugal) et occupèrent donc majoritairement le centre de la Péninsule.

La domination wisigothe est donc surtout militaire. Ils cantonnent des troupes dans les principales cités d'Espagne. En effet, depuis l'arrivée des Wisigoths en Gaule en 412 puis, après leurs premières expéditions en Espagne quelques mois plus tard pour combattre Vandales, Suèves et Alains à la solde de Rome, les Wisigoths ont régulièrement lancé des raids militaires pour affirmer leur puissance face aux autochtones mais surtout face aux Suèves, organisés en petit royaume dans le nord-ouest du pays. En 476, Euric, l'un des plus grands rois goths, annexe toute l'Espagne ; son fils et successeur Alaric II amorcera la colonisation wisigothe dans le nord du pays. Ne disposant pas de l'intégralité de ses troupes et de la célèbre cavalerie wisigothe, il enrôla dans son armée de nombreux Gallo-romains pro-wisigoths mais peu aguerris et motivés, ce qui aurait contribué à sa défaite face au roi franc Clovis (bataille de Vouillé en 507, au cours de laquelle Alaric II est tué). Ce dernier doit aussi affronter des désordres civils, ses sujets catholiques lui reprochant d'adhérer à l'arianisme.

Lors de sa plus grande extension, avant l'année 507, le royaume wisigoth comprenait l'Aquitaine ainsi que toute la péninsule Ibérique, mis à part une partie du nord de la péninsule, appartenant aux Basques, les Vascons, ainsi qu'aux Astures et aux Cantabres (populations montagnardes), et le royaume des Suèves dans le nord-ouest.


.
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1486
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prémisses du Moyen-Âge (avant le V°siècle)

Message  Jean Pierre le Ven 6 Jan 2012 - 20:04

Mais mon ami je crois qu'une petite leçon linguistique s'impose .
Euskadi veut justement dire en Basque Pays de Vascons
Il est normal que tu ne puisses pas trouver le nom en latin ( sauf Vasconia ) ............ puisque c'est un nom vasque .

Basques et Gascons même combat ...... Gorra !

Qui m'aime me suive.....


Quand aux Cantabres ..... ce sont des fréres ..... Celtes
avatar
Jean Pierre

Messages : 596
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 56
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les prémisses du Moyen-Âge (avant le V°siècle)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum