Les expressions du Moyen Âge

Aller en bas

Les expressions du Moyen Âge

Message  beaunois le Lun 28 Mai 2012 - 21:23

LA QUEUE LEU LEU

Aujourd'hui l’expression signifie " l'un derrière l'autre "

Leu est la forme ancienne du mot loup (parfois lou). A la queue leu leu devrait donc se lire à la queue du loup le loup.
Au Moyen Age, les loups étaient très nombreux et se déplaçaient en bandes, souvent l'un derrière l'autre. Leur apparition était redoutée par la population.



Dernière édition par beaunois le Mar 29 Mai 2012 - 13:22, édité 1 fois
avatar
beaunois

Messages : 131
Date d'inscription : 19/03/2012
Age : 47
Localisation : Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  beaunois le Mar 29 Mai 2012 - 13:21

'est une autre paire de manches

Aujourd'hui l'expression signifie  " C'est une affaire plus difficile que la précédente. C'est une toute autre histoire "

Au Moyen Âge, les manches n'étaient pas cousues au vêtement, mais simplement ajustées afin qu'à tout moment l'on puisse en changer à son aise. Perdant son sens esthétique, cette expression a un tout autre sens aujourd'hui.

avatar
beaunois

Messages : 131
Date d'inscription : 19/03/2012
Age : 47
Localisation : Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 18:40

~ C'est une autre paire de manches ~

Sens actuel : C'est une autre affaire.

Au Moyen Âge, les manches des vêtements n'étaient pas cousues de manière définitive, mais simplement ajustées au dernier moment. Les dames pouvaient, en signe d'attachement, remettre leur manche à leur chevalier qui l'arborait alors à sa lance ou à son écu lors des tournois.

Ce gage amoureux est devenu symbole d'engagement au point qu'on en ait oublié son origine aristocratique et galante.

Désolée, j'ai fait un petit complément.



Dernière édition par Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 19:18, édité 2 fois

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 18:43

~ Chercher noise à quelqu'un ~

Sens actuel : Quereller quelqu'un souvent pour peu de chose.

Noise signifiait jadis : querelle bruyante, dispute.

Aujourd'hui, le mot noise ne subsiste que dans cette expression.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 19:20

~ Dans son for intérieur ~

Sens actuel : Jugement de la conscience.

Le forum désignait la place publique. Au Moyen Âge, le mot pris le sens technique de juridiction et surtout juridiction ecclésiastique (pouvoirs de l'Église, en matière de justice, et leur étendue.) On distinguait le for intérieur (l'Église pouvait sanctionner les fautes commises par le biais de la confession et des pénitences), du for extérieur (toutes les affaires touchant à la religion, de près ou de loin, étaient jugées par des tribunaux ecclésiastiques). La distinction changea peu à peu de sens avec les siècles : for intérieur étant notre conscience qui nous juge, le for extérieur, les institutions, juges et tribunaux.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 19:21

~ De bon aloi ~

Sens actuel : de bonne qualité.

Sens ancien : Une pièce d'or ou d'argent devait être de bon "aloi". Ce mot provient en fait du verbe "aloyer", forme ancienne du verbe "allier" : l'aloi est donc l'alliage d'une pièce, c'est à dire la proportion de métal précieux qu'on y retrouve. À l'époque médiévale chaque seigneur pouvait frapper monnaie et pour s'assurer qu'une pièce était "de bon aloi", on pouvait la faire "sonner" sur une surface dure : le son rendu permettait au banquier de distinguer une fausse pièce d'une vraie. Mais beaucoup plus sûr était l'usage du "trébuchet", petite balance de précision pour peser les monnaies. D'où l'expression "espèces sonnantes et trébuchantes".

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 19:22

~ Découvrir le pot aux roses ~

Sens actuel : découvrir le fin mot de l'histoire, le secret, la réalité cachée.

Expression très ancienne dont on ne connaît pas la véritable histoire.

Soit pot à fard à joues : Le trouver suppose qu'on connaisse bien la femme qui le possède et qu'elle n'ait plus de secret à cacher.

Soit essence de rose - produit rare et précieux dont les parfumeurs auraient soigneusement dissimulé les procédés de fabrication. Le pot aux roses serait l'appareil permettant de distiller ce parfum de luxe.

Soit une poudre produite par les alchimistes au cours de l'une de leurs opérations. Ici, le pot aux roses serait la cornue alchimique, objet bien caché s'il en fut.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 19:24

~ Entrer en lice ~

Sens actuel : s'apprêter à combattre, s'engager dans une compétition, intervenir dans un débat.

Les lices étaient les espaces clos où avaient lieu les tournois à proximité des châteaux. La cour intérieure de ceux-ci était souvent exiguë et toujours encombrée de petits bâtiments: écuries, chenil, four, puits...

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 19:25

~ Espèces sonnantes et trébuchantes ~

Au Moyen Âge, l'aloi était la proportion d'or ou d'argent contenue dans une pièce de monnaie. Aujourd'hui, de bon ou de mauvais aloi signifie de bonne ou de mauvaise qualité.

Lorsqu'elles sonnaient, elles étaient de bon aloi car elles rendaient un son vif et plaisant ; trébuchantes, parce qu'on pouvait en vérifier le poids à l'aide d'une petite balance encore appelée trébuchet.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 19:25

~ Être sur la sellette ~

Sens actuel : être exposé au jugement d'autrui, à la critique ou se trouver en position délicate.

La sellette était le petit banc de bois sur lequel s'asseyait l'accusé interrogé par ses juges. Le siège était très bas pour des raisons psychologiques et symboliques. L'accusé se trouvait dans une posture tout à la fois inconfortable et humiliante.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Mar 29 Mai 2012 - 19:29

~ Faire amende honorable ~

Sens actuel : présenter ses excuses, reconnaître qu'on a eu tort.

Au Moyen Âge, à l'époque où peu de gens savaient écrire tout entente se joue sur la parole donnée, sur l'honneur engagé, bref la réputation. Ainsi celui qui commet un crime, manque à sa parole envers son Dieu, son pays, son roi, doit rétablir son honneur en tout premier lieu en amendant celle-ci. Amende honorable prends donc sens de laver son nom en avouant la vérité et demandant pardon à tous. Une faute avouée étant à moitié pardonnée, l'amende honorable pouvait être accompagnée de châtiments publics afin qu'ils servent d'exemples. Les hérétiques ou ceux qui étaient accusés de sorcellerie, étaient condamnés à reconnaître solennellement leurs fautes "faire amende honorable" avant d'être brûlés vif.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  beaunois le Mar 29 Mai 2012 - 20:10

~ Tomber à quenouille ~

Au Moyen Âge, les femmes n'étaient pas exclues de la propriété. Elles pouvaient en particulier hériter de biens, mais elles se contentaient le plus souvent de les transmettre à leur époux sans les gérer elles-mêmes. Le suzerain se réservait même jalousement le droit de marier à son gré les héritières de ses vassaux, quand elles étaient orphelines. Il était donc assez rare qu'une femme puisse rester indépendante et s'occuper elle-même des biens dont elle avait hérité et que l'on disait "tombés en quenouille". La quenouille, qui servait à filer, étant l'instrument féminin par excellence. Et comme les femmes passaient pour être de piètres gestionnaires, "tomber en quenouille" ne tarda pas à signifier "tomber à l'abandon, cesser d'être utilisé".

avatar
beaunois

Messages : 131
Date d'inscription : 19/03/2012
Age : 47
Localisation : Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  beaunois le Mer 6 Juin 2012 - 10:34

attre le fer tant qu'il est chaud

Sens actuel : Agir sans délai

Cette expression fait référence aux forgerons médiévaux qui devaient battre leur fer chaud rapidement afin de lui donner la forme souhaitée.


avatar
beaunois

Messages : 131
Date d'inscription : 19/03/2012
Age : 47
Localisation : Bourgogne

http://moult-me-tarde.asso-web.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Mer 25 Juil 2012 - 8:31

.

~ Faire Grève ~

La place de Grève se trouvait à Paris  Arrow  

Au XII° siècle, l'extension de Paris sur la rive droite de la Seine a donné naissance à une place nommée place de la Grève. Elle s'appelait ainsi parce qu'on y trouvait une grève, quai en pente douce plongeant dans la Seine. C'est par ce biais que l'on procédait aux échanges commerciaux. Ces échanges étaient possibles par le transport des marchandises sur le fleuve et livrées à Paris en ce qui était à une époque son port le plus important.

Or, à cet endroit, le fleuve apportait beaucoup de sable. Et le mot «grève» vient du mot Gaulois «grava» désignant ce sable grossier (une sorte de gravier), tel qu'on en trouvait précisément sur les plages, y compris celle de la place qui nous préoccupe. Du coup, en bien d'autres lieux, mêmes très éloignés d'une quelconque plage, le mot grève désignait la place publique du village, souvent couverte de ces gravas.

C'est en 1830 que, en raison de sa situation, cette place a été renommée «Place de l'Hôtel de Ville».

C'est là que se réunissaient les ouvriers qui attendaient d'être embauchés par des patrons venant y recruter la main-d'œuvre nécessaire. Un genre de marché aux travailleurs. Soit dit en passant, cette place était un lieu où les exécutions étaient très fréquentes. Les multiples raffinement de ces châtiments (potence, hache, bûcher, écartèlement, etc…) attiraient une masse toujours dense de curieux. De là à faire un lien entre travail et punition...

Les ouvriers rencontraient là leurs employeurs potentiels et discutaient des conditions. Si aucun accord n'était conclu, l'ouvrier restait sur la place en quête de meilleur pourvoyeur. C'est également en cas de contestations avec les patrons au sujet du salaire, que les ouvriers quittaient leur travail et se rendaient à la place de Grève pour y chercher d'autres patrons. C'est de là qu'est venue l'expression se mettre en grève. L'expression «faire grève» voulait dire «rechercher du travail». Evidemment, être en recherche de travail signifiait bien souvent être sans travail.

Le sens de l'expression a évolué à partir du tout début du XIXe siècle lorsque des ouvriers, exploités par des patrons peu scrupuleux, ont décidé d'abandonner le travail et de se «mettre en grève» en se réunissant sur la place du même nom.

*Pour la petite histoire, avant l'occupation et le régime de Vichy, les fonctionnaires français n'avaient pas le droit de faire grève en application du principe de continuité du service public. En contrepartie, la sécurité de l'emploi leur était garantie. En 1946, à la libération, le droit de grève a été accordé par la Constitution à tous les travailleurs, y compris les fonctionnaires...
.
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1547
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Dim 11 Nov 2012 - 21:13

~ À brûle pourpoint ~

Sens actuel : Sans prévenir.

Cette expression a une origine militaire.
Lorsqu’on tirait un coup de feu sur quelqu’un de très près, à bout portant, on lui brûlait le pourpoint (vêtement masculin qui couvrait le torse, utilisé entre le XIIIème et le XVIIème siècle).

Cette métaphore utilise d’abord l’idée d’efficacité (pour tuer quelqu’un, plus on est près, plus on a de chances de réussir) puis de soudaineté, de surprise (pour pouvoir tirer à brûle-pourpoint sur quelqu’un, il faut le surprendre).

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Dim 11 Nov 2012 - 21:17

~ Fier comme un pou ~

Sens actuel : Orgueilleux.

Un pou est-il orgueilleux ? Personne n’a dû chercher à le savoir ou à lui poser la question avant de tenter de s’en débarrasser.
Par contre, on sait que le coq a une posture fière.
Or pou est une forme dialectale de l’ancien français pouil, poul, venu du latin pullus qui voulait dire coq ou poulet.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Esclarmonde le Dim 11 Nov 2012 - 21:21

~ L’habit ne fait pas le moine ~

Sens actuel : L'apparence peut être fausse, elle peut tromper les gens.

Proverbe dont on trouve les premières traces au XIIIème siècle et qui serait tiré du latin médiéval.

Selon certains, ce proverbe viendrait d’une déformation progressive de la traduction de l’expression latine de Plutarque "barba non facit philosophum" qui signifiait "la barbe ne fait pas le philosophe".

D’autres disent qu’il aurait pour origine un fait historique : en 1297, pour réussir à s’emparer par la ruse de la forteresse bâtie sur le rocher monégasque, François Grimaldi et ses compagnons d’armes se sont déguisés en moines franciscains, fait rappelé sur les armoiries de Monaco.

Enfin, peut-être faut-il simplement voir une certaine ironie dans cette expression.
En effet, lorsqu’elle est apparue, les moines de l’époque étaient bien loin de suivre leurs préceptes. N’hésitant pas à accumuler des biens, à ripailler, à courir la gueuse ou à trucider à tout-va dans les batailles, ils avaient un comportement très éloigné de celui que leur tenue aurait pu laisser supposer.
Ainsi, un brigand désireux de détrousser un moine en le supposant faible, pouvait tomber sur bien plus fort et rusé que lui.

_________________


Toutes blessent, la dernière tue...
Potius mori quam foedari
avatar
Esclarmonde

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 50
Localisation : Menton

http://www.les-feals-compaings.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Dim 7 Déc 2014 - 12:55

Faire quelque chose pour des prunes

XIIème siècle, Damas (réputé pour ses richesses et ses merveilleuses prunes).

Le 23 juillet 1148, les Croisés décident de monter un siège contre la ville de Damas, en Syrie, qui ne dura que 4 jours et finit en fiasco pour les assaillants. Ils lèvent le siège le 28 juillet suivant.
Le siège de Damas est un échec.  De ce siège passager, les croisés n'auront rapporté qu'une nouvelle variété de fruits, en ramenant sur le sol de France des pruniers.
Les moqueries iront bon train contre ces conquérants partis à l'assaut de l'Orient "pour des prunes".
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1547
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  HERALDIX le Sam 13 Déc 2014 - 11:17

Esclarmonde a écrit:
~ Chercher noise à quelqu'un ~

Sens actuel : Quereller quelqu'un souvent pour peu de chose.

Noise signifiait jadis : querelle bruyante, dispute.

Aujourd'hui, le mot noise ne subsiste que dans cette expression.

Toutefois, il subsiste en anglais, avec une autre prononciation mais la même orthographe. C'est le mot anglais courant qui signifie "bruit". Wink
L'adjectif dérivé est noisy ( prononcer no-ye-zi en abrégeant le ye).
avatar
HERALDIX

Messages : 385
Date d'inscription : 15/12/2013
Age : 69
Localisation : Picardie

http://forum.tempsdesherauts.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les expressions du Moyen Âge

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum