Démission d'un Pape.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Démission d'un Pape.

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Lun 11 Fév 2013 - 14:55

.

13 décembre 1294
Démission du pape Célestin V



Le 13 décembre 1294, le pape Célestin V démissionne après cinq mois seulement de pontificat. C'est un fait unique dans l'histoire de la papauté avant la démission de Benoît XVI le 28 février 2013 et si l'on met à part les antipapes du Grand Schisme du XVe siècle.

Élu à l'unanimité mais contre son gré par un conclave réuni à Pérouse le 5 juillet 1294, ce bénédictin et ermite de plus de 80 ans, né Pietro de Morrone, ne se sentait pas capable d'assumer sa charge ni de résister aux pressions des grandes familles et des souverains étrangers, tel le roi de France Philippe Le Bel.

Devant ses cardinaux, qui avaient finalement approuvé sa décision, le pape descend de son trône, pose sa tiare à terre et se défait de ses autres insignes pontificaux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le sacre du pape Célestin V (peintre anonyme, vers 1420-1430)

S'étant retiré dans la solitude, il meurt l'année suivante. Il est plus tard canonisé malgré le scandale que constitue aux yeux du commun des chrétiens sa démission devant Dieu.

Son successeur, Benedetto Caetani, est élu la veille de Noël. Issu d'une grande famille romaine, il prend le nom de Boniface VIII et met toute son énergie... et sa férocité à tenter de restaurer l'autorité du Saint-Siège.





La démission d'un pape, du jamais vu depuis 1415

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Grégoire XII (Angelo Correr est pape de 1406 à sa démission en 1415.


La démission du pape est envisagée comme une possibilité dans le droit canon. Le cas s'est déjà produit plusieurs fois mais pas depuis 600 ans.

Aucun pape n'avait plus démissionné depuis plus de 600 ans et le départ de Grégoire XII.

La démission du pape est pourtant prévue, dans le droit canon (chapitre 332 § 2 du Code de Droit Canonique) mais elle est rarissime. "S'il arrive que le Pontife Romain renonce à sa charge, il est requis pour la validité que la renonciation soit faite librement et qu'elle soit dûment manifestée, mais non pas qu'elle soit acceptée par qui que ce soit", est-il exigé. C'est donc le souverain pontife qui a le dernier mot.

Les cas sont rares à travers l'histoire. Le dernier pape a avoir démissionné est donc Grégoire XII en 1415. Avant lui, un autre Grégoire avait dû démissionner : Grégoire VI en 1046. Il était accusé d'avoir poussé un autre pape à la démission, Benoit IX en 1045, ce dernier retrouvant alors sa charge. En 1294, Celestin V publie après quelques mois de pontificat un décret lui permettant de démissionner et l'utilise lui-même. Avant Benoit XVI, de nombreux observateurs avait prêté à un Jean-Paul II, gravement malade, la volonté de démissionner. Mais il était resté jusqu'à sa mort, le 2 avril 2005.


.
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1501
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum