L'armure du cheval en Europe, 1480 - 1620

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'armure du cheval en Europe, 1480 - 1620

Message  Raimond Roger TRENCAVEL le Jeu 27 Juin 2013 - 7:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une partie intégrante de la culture de la Renaissance, le cheval n'était pas seulement une bête de somme et des moyens de transport, mais aussi un signe de rang et le statut. Pour la noblesse, l'équitation est une compétence essentielle, à la fois militairement et socialement. Depuis chevaux ont joué un rôle central dans la guerre, les tournois et les cérémonies, ils portaient souvent armure aussi complexe et coûteuse que celle de leurs coureurs. De la fin des années 1400 à la fin des années 1500, l'armure du cheval européen est devenu si techniquement et artistiquement sophistiqué que ses plus belles productions sont classées maintenant parmi les plus grandes réalisations d'arts décoratifs Renaissance.

Le groupe de figures équestres blindés constituant la pièce maîtresse des armes permanentes l'exposition d'armure, pendant près d'un siècle, l'un des quartiers les plus populaires et les plus dramatiques de la Metropolitan Museum. Mis à part les bardes (armures de cheval complets de plaque) affichés sur les chiffres, le musée présente de nombreux exemples importants de sa collection de réserve qui sont rarement représentés, souvent inédites, et en grande partie inconnu, même des spécialistes. En fait, une armure pour le cheval a généralement suscité beaucoup moins d'attention savante que celle conçue pour le cavalier, ce volume étant le premier exclusivement consacré à ce sujet.

Les quarante objets présentés ici comprennent tous les principaux types de défense du cheval, chacun destiné à protéger une partie différente du corps de l'animal: shaffron (tête), crinet (cou), Peytral (poitrine et les épaules), flanchard (côtes et l'abdomen), et croupière (postérieurs). Leur gamme est large à partir d'un ensemble de plaques Peytral et croupière rudimentaires faites de cuir (les seuls exemples de ce genre aux États-Unis) à un shaffron en acier richement décoré produit pour le prince polonais Nikolaus "le Noir" Radziwill. A ivoire sculpté pièce d'échecs d'environ 1370, l'une des représentations tridimensionnelles premiers d'un cheval européen dans un barde plein; une selle blindée avec sa sellerie en velours originale; gardes d'oreilles fantaisistes en forme de dauphins et un shaffron "aveugle" faite sans ouvertures pour les yeux pour empêcher un cheval de shying pendant une joute tous éclairent sur les différentes formes et styles développés par des armuriers de l'époque. A également révélé est la complexité croissante des techniques décoratives et motifs utilisés, comme une armure de cheval était en relief, gravé, doré et peint, et l'ornementation évolué à partir de simples rouleaux de feuillages à des scènes figuratives entièrement réalisés issus de la mythologie classique.


Lien . . Arrow. . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Fichier pdf)


.
avatar
Raimond Roger TRENCAVEL

Messages : 1507
Date d'inscription : 10/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum